ACCUEIL   MISSIONS   PLAN D'ACCÈS   CONTACT   ACCES CLIENT   ESPACE CLIENT
    ACTUALITÉS




La réforme du Code du travail dévoilée

Le gouvernement a présenté jeudi dernier le contenu des cinq projets d’ordonnances réformant le Code du travail. Des textes portant notamment sur la négociation collective, les représentants du personnel, le licenciement économique, le télétravail ou encore le compte pénibilité.

Ces ordonnances seront publiées auJournal officield’ici à la fin du mois de septembre après avis de plusieurs commissions consultatives. Nous vous présentons ici quelques mesures phares sachant que nous reviendrons très bientôt et en détail sur le contenu de ces textes.

Un barème des indemnités prud’homales

Devant le conseil de prud’hommes, un barème permettrait aux juges de chiffrer les indemnités dues par l’employeur au salarié lorsque son licenciement est reconnu sans cause réelle et sérieuse.

Ce barème, qui fixerait, selon l’ancienneté du salarié, un montant plancher et un montant plafond, s’imposerait aux juges. Toutefois, ce référentiel ne serait pas applicable lorsque le licenciement sera déclaré nul en raison, notamment, d’une discrimination ou d’un harcèlement commis par l’employeur ou encore lorsque le licenciement sera intervenu en violation d’une liberté fondamentale (violation du droit de grève, licenciement d’une femme en raison de sa grossesse…).

Exemple : le salarié ayant 3 ans d’ancienneté dans une entreprise d’au moins 11 salariés bénéficierait d’une indemnité comprise entre 3 et 4 mois de salaire alors qu’un salarié avec 15 ans d’ancienneté se verrait octroyer un montant compris entre 3 et 13 mois de salaire. Au-delà de 30 ans d’ancienneté, le montant minimal serait encore fixé à 3 mois de salaire, le montant maximal s’élevant à 20 mois de salaire.

Une fusion des institutions représentatives du personnel

Les institutions représentatives du personnel présentes dans les entreprises d’au moins 50 salariés, c’est-à-dire les délégués du personnel, le comité d’entreprise et le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail, seraient fusionnées en une instance unique, le « comité social et économique ». Dans les entreprises d’au moins 11 salariés et de moins de 50 salariés, le comité social et économique remplacerait les délégués du personnel.

La négociation encouragée dans l’entreprise

L’articulation entre les accords de branche et les accords d’entreprise serait revue. Trois domaines seraient ainsi définis : ceux pour lesquels l’accord de branche s’impose obligatoirement (salaires minima à l’exception des primes, classifications, égalité professionnelle hommes-femmes, travail de nuit, temps partiel, contrat de chantier, contrat à durée déterminée, garanties collectives complémentaires…), ceux pour lesquels l’accord de branche pourrait prévoir qu’il s’impose (prévention des risques professionnels, mandat syndical…) et ceux pour lesquels les accords d’entreprise primeraient même s’ils sont moins favorables pour le salarié que les accords de branche.

Par ailleurs, la négociation collective dans les entreprises sans délégués syndicaux serait facilitée. Ainsi, dans les entreprises de moins de 11 salariés, l’employeur pourrait proposer aux salariés un projet d’accord portant sur l’ensemble des thèmes pouvant faire l’objet d’une négociation collective dans l’entreprise. Cet accord, pour être valide, devrait être adopté par les 2/3 des salariés. Cette consultation serait également possible dans les entreprises d’au moins 11 salariés et de moins de 20 lorsqu’elles n’auront pas de comité social et économique.

Dans les entreprises d’au moins 11 salariés et de moins de 50 salariés dépourvus de délégué syndical, des accords collectifs portant sur l’ensemble des thèmes pouvant faire l’objet d’une négociation collective dans l’entreprise pourraient être conclus avec des salariés mandatés par un syndicat ou des élus du personnel. Sachant que les accords conclus avec des salariés mandatés devraient, pour être valables, être approuvés par les salariés à la majorité des suffrages exprimés.

Article du 04/09/2017 - © Copyright Les Echos Publishing - 2017

haut de page


ACTUALITÉS
La réforme du Code du travail sur les rails
25/09/2017
SCI : de nouvelles règles d’imposition de leurs biens industriels
25/09/2017
Licenciement au sein d’une association : vérifiez l’organe compétent !
25/09/2017
Conflit entre salariés : ne laissez pas la situation perdurer !
25/09/2017
Couverture mobile : la carte interactive de l’Arcep
22/09/2017
Suppression du RSI : chose promise, chose due !
22/09/2017
Liquidation judiciaire : quand la responsabilité du dirigeant est engagée
21/09/2017
Taxe d’habitation : êtes-vous concerné par l’exonération ?
21/09/2017
PSE successifs : peuvent-ils contenir des compensations différentes ?
21/09/2017
Le gouvernement s’attaque à l’épargne réglementée
20/09/2017
Bientôt la fin du CICE
20/09/2017
Délais de paiement : les retards passent sous la barre des 11 jours !
20/09/2017
Baisse des cotisations sociales pour les exploitants et les salariés agricoles en 2018
19/09/2017
Vapotage au travail : les règles vont bientôt changer !
19/09/2017
Deux mesures fiscales annoncées en faveur des travailleurs indépendants
18/09/2017
Près de 760 000 € pour les associations grâce à l’arrondi en caisse !
18/09/2017
Contribution d’assurance chômage : des changements au 1er octobre
18/09/2017
Ce qu’il faut savoir de l’iPhone X
15/09/2017
La banque n’a pas à alerter son client sur les risques liés à l’opération financée
15/09/2017
Déclaration des prix de transfert : les PME désormais concernées !
14/09/2017
Fin du contrat de génération : derniers jours pour demander l’aide financière !
14/09/2017
Le comité social et économique : une instance du personnel qui engloberait toutes les autres
14/09/2017
Cautionnement souscrit par un seul des époux : les biens communs ne sont pas engagés
13/09/2017
Adoption simple : des avancées en matière de droits de succession
13/09/2017
Un nouvel apport de trésorerie remboursable pour les agriculteurs
12/09/2017
Vers une baisse des cotisations sociales en 2018
12/09/2017
Affichage des prix en magasin : êtes-vous sûr de vous ?
11/09/2017
Mauvais placements effectués par le trésorier d’une association : qui est responsable ?
11/09/2017
Taux de l’impôt sur les sociétés : une baisse progressive annoncée
11/09/2017
Un contrat d’assurance-vie peut-il être saisi par l’administration fiscale ?
08/09/2017



© 2009-2017 - Les Echos Publishing - mentions légales